Gazette de libération Numérique "Parler du monde coopératif qui tente d'advenir, à notre échelle"

La silicolonisation du monde

La silicolonisation du monde » : l’invasion numérique en question

Le dernier ouvrage du philosophe critique du numérique, Eric Sadin, s’empare du problème de l’invasion des outils numériques et des intelligences artificielles dans tous les champs de l’existence. Il dénonce la « silicolonisation » de toutes choses venues de Californie.

Depuis plusieurs années, l’écrivain et philosophe Eric Sadin développe une pensée critique sans concession au sujet du numérique avec une acuité toujours renouvelée. S’il est question, dans ce dernier ouvrage, de mieux comprendre les enjeux économiques et sociétaux de la « révolution numérique » en cours, ce n’est pas, pour l’auteur, avec l’idée d’en faire une énième apologie. Ni, à l’inverse, une critique purement négative, basée, par exemple, sur les errements de la surveillance de masse. La silicolonisation du monde, possède un sous-titre qui donne une bonne indication de son contenu : « l’irrésistible expansion du libéralisme numérique« .

Des débuts de la Silicon Valley…

L’ouvrage débute par un retour aux sources historiques des entreprises géantes d’Internet que sont les Amazon, Google, Apple, Facebook, Twitter, Uber, Netflix, WhatsApp et de nombreuses autres moins connues, mais tout autant agressives et à la pointe de la « révolution numérique ». Ces entreprises sont exclusivement installées dans la Silicon Valley. Eric Sadin rappelle que c’est avec l’appui du gouvernement américain, à la fin des années 1930, que ce « phare de la haute technologie mondiale » qu’est la Silicon Valley, s’est constitué. Aujourd’hui, le « parc technologique » du sud de la baie de San-Francisco accueille plus de 6000 entreprises de pointe. Il génère à lui seul des chiffres d’affaire plus important que les PIB de nations développées (Lire la suite de l’article sur TV5Monde)

Comments are closed.